Isabelle Rousseau

Prix Power Corporation du Canada 2008 - Région de l'Ouest

Isabelle Rousseau est comédienne et auteure dramatique.

Diplômée de l’UQAM en interprétation théâtrale, elle poursuit des études indépendantes en mouvement. Elle a travaillé avec des compagnies de théâtre telles que Itinéraires et le Théâtre de la Nouvelle Lune à Montréal, et L’UniThéâtre à Edmonton.

Depuis 2005, elle fait partie du Embodied Practice Masterclass de Judith Koltaï, une pratique corporelle qui intègre mouvement authentique et conscience du corps.

Sur scène, on l’a vue récemment dans L’homme du hasard, de Yasmina Reza, mis en scène par Guido Tondino; Unity 1918, de Kevin Kerr, mis en scène par Frank Zotter; Elephant Man dirigé par Michael Peng; Fort Mac, de Marc Prescott, dans une mise en scène de Daniel Cournoyer; Boom! co-créé avec Anna-Maria Lemaistre et Mireille Moquin; et Je t’aime, je suis fou, en compagnie de Bernard Salva et de Jason Kodie. Elle collabore régulièrement aux lectures publiques de Théâtre au pluriel.

Isabelle a fondé Au mass theatre en 2004 pour explorer une forme théâtrale interdisciplinaire et bilingue.

Du côté de l’écriture dramatique, Isabelle a plusieurs pièces à son actif. Parmi celles-ci, le spectacle jeune public Le voyage sans dessus dessous de Clara-Mélissa-Sophie-Claude-Pier, produit et tourné en Alberta par L’UniThéâtre; Anik and le Windigo, présenté au Festival Sprouts de Concrete Theatre; et Boom! présenté au Festival Fringe d’Edmonton en 2007 (co-création avec Anna-Maria Lemaistre et Mireille Moquin).

Elle est présentement en écriture avec le groupe de Resouche, une pièce autour du thème de l’exil, dont le projet a valu à Lyne Barnabé le Prix national d’excellence RBC en 2010.

Projet

Le prix Power Corporation a permis à Isabelle de développer La Femme chien et autres monstres, un cabaret dansé/chanté.

Avancées du projet

Inspiré des textes de Franca Rame et Dario Fo, de même que du travail de la danseuse et comédienne Tara Cheyenne Friedenberg, il s’articule, dans une forme burlesque, autour de personnages féminins contemporains aux prises avec les politiques du corps, du travail et de l’identité.

Sous la supervision de la chorégraphe Bobbi Westman, il y a eu un atelier de création chorégraphique burlesque,  ainsi qu'une lecture publique à l'automne 2011.