Mathieu Chouinard

Visionner

Prix Suzanne-Cyr 2011 - Région de l'Atlantique

Créateur et pédagogue originaire de l'Acadie, Mathieu Chouinard est codirecteur artistique de la compagnie Satellite Théâtre. Par l’entremise d'un théâtre physique et visuel, il cherche à créer des ponts – en explorant la rencontre des langues, des cultures et des formes théâtrales. Il a joué et a offert diverses formations en théâtre sur quatre continents, enrichissant par la même occasion sa démarche d’influences diverses (jeu masqué, nô, butô, nihon buyô, danses africaines, marionnettes). Artiste en résidence au Théâtre populaire d’Acadie en 2008 et en 2014 et assistant à la direction artistique de cette même compagnie de 2011 à 2013, on a pu le voir dans SplasH2O, Yabu no naka : distruthted, Mouving (Spectacle de l'année au Gala des prix Éloizes 2012), ainsi que dans le gustatif spectacle BOUFFE (Spectacle de l'année au Gala des prix Éloizes 2014). Mathieu est également co-auteur et metteur en scène du spectacle jeunesse Aurel aux quatre vents présenté par le Théâtre populaire d’Acadie, en Ontario, au Québec et en Acadie. Porté par l’importance de transmettre et de prendre part au développement culturel de sa communauté, Mathieu est chargé de cours à l’Université de Moncton, enseignant le jeu masqué et proposant une approche de la création axée sur le corps de l’acteur en jeu.

Projet

Grâce au Prix spécial Suzanne-Cyr remis par la Fondation pour l'avancement du théâtre francophone au Canada, Mathieu Chouinard a eu le plaisir et l'honneur de se joindre à l'équipe du Théâtre populaire d'Acadie à titre d'assistant à la direction artistique au cours de la saison 2011-2012.

Avancées du projet

Ce stage lui a permis, pour la toute première fois, de prendre part de façon active au processus décisionnel et organisationnel de certaines activités d’une compagnie de théâtre établie. L’expérience comportait trois axes majeurs : rencontres et contacts divers; évaluation de spectacles; assistance à la direction de l'Estival – le festival d'été présenté par le TPA.

Tout d'abord, Mathieu souligne la chance qui lui a été offerte de rencontrer à plusieurs reprises le directeur artistique du TPA, Maurice Arsenault. Leurs nombreuses rencontres  lui ont permis de saisir de façon concrète la réalité du poste de directeur artistique dans un théâtre en région. Mathieu a ainsi pu être le témoin de tout ce que cette réalité implique en termes de complexité et de contraintes, tout en ayant le bonheur de voir une équipe d'exception se donner corps et âme pour faire rayonner le théâtre et la culture francophones en Acadie.

Sur un autre plan, ce stage a été l'occasion pour Mathieu de faire des rencontres très intéressantes dans le cadre de festivals où il représentait le TPA. Que ce soit au Festival Complètement Cirque, au Festival de théâtre à l'Assomption ou aux Trois jours des Casteliers. Sa présence à ces événements lui a apporté un rapport privilégié avec les directions de ces festivals qui présentaient tous des spectacles susceptibles d'être programmés dans le cadre de l'Estival. Il en a ainsi appris beaucoup sur la réalité de la programmation. Par ricochet, ces personnes lui ont aussi donné la possibilité d'entrer en contact avec d'autres créateurs, directeurs artistiques, médiateurs artistiques ou promoteurs de spectacles, élargissant ainsi son réseau et le mettant en lien avec une multitude de démarches professionnelles toutes aussi intrigantes qu'intéressantes.

Par ailleurs, Mathieu a eu l’occasion de jouer le rôle d'émissaire du TPA pour l'évaluation de plus de soixante-dix productions théâtrales, mises en lecture ou work-in-progress de provenances diverses, susceptibles d'entrer dans la programmation régulière du TPA ou dans celle de l'Estival. D'une part, ce travail a été l’occasion de nombreuses discussions stimulantes avec la direction artistique du TPA, ce qui, en soi, est formateur. D'autre part, Mathieu considère le fait d'avoir pu assister à autant de spectacles différents comme une école. Au-delà de son appréciation subjective des productions, il a eu la chance de voir énormément de théâtre. Pour un jeune créateur, c'est l'occasion d'un apprentissage monstre, d'où ressortent une foule d'impressions, de réalisations et de questionnements sur la création, mais aussi sur la réception qu'en fait le public en général. À la manière d'une éponge, il dit s’être laissé imprégner de ces sensations, qui ne le quitteront jamais, ce qui vient enrichir son propre parcours personnel et professionnel.

Finalement, Mathieu a tenu le rôle d'assistant à la direction artistique de l'Estival, tout en étant le porte-parole officiel de l'événement, une expérience des plus stimulantes. Pour la première fois, il s’est retrouvé de « l'autre côté de la clôture », en voyant les préoccupations des programmateurs d'évènements de ce genre, comprenant mieux ainsi la façon dont se prennent les décisions artistiques et logistiques et toute la part de questionnements, de convictions, et de compromis qui entrent en ligne de compte dans le cadre d'un tel exercice.

Mathieu souligne l'intérêt et l'importance de tels stages et dit en ressortir avec un bagage d'une grande richesse et une meilleure compréhension des défis que comporte la tâche de direction artistique d'une compagnie établie en région qui cherche à la fois à stimuler, à surprendre et à émerveiller un public varié qui s'étend sur un très large territoire.