Gilles Poulin-Denis

Visionner

Prix Power Corporation du Canada 2012

Originaire de Saskatoon en Saskatchewan, Gilles Poulin-Denis est comédien, auteur, traducteur et dramaturge. Il est diplômé en théâtre, spécialisation Jeu, de l’École supérieur de théâtre de l’UQAM. Sa première pièce, Rearview, a été produite en 2009 à Saskatoon par la Troupe du Jour et en 2013 à Bruxelles par la compagnie (e)Utopia. Publié aux éditions Dramaturges, Rearview a été nominé au prix du Gouverneur Général en 2010 et a remporté un SAT award (Saskatoon) en tant que meilleur nouveau texte. Sa seconde pièce, Statu Quo, a remporté le prix Sydney J. Risk aux prix Jessies de Vancouver en tant que meilleur nouveau texte en 2013 et a été nominé au Prix SACD de la dramaturgie francophone en 2014. Gilles a depuis signé un autre texte, Dehors, ainsi que plusieurs courts textes qui ont été présentés dans divers théâtres à Montréal et à Québec. De 2008 à 2011, Wajdi Mouawad le nomme auteur associé au Théâtre français du Centre National des Arts, où il y développe sa pièce Dehors. Il est membre fondateur du collectif Les petites cellules chaudes avec qui il a cocréé le iShow. Il travaille présentement sur plusieurs différents projets, dont : Après la Peur, un spectacle-road trip urbain en collaboration Armel Roussel et (e)Utopia (Belgique) ; L’Éloge de la fuite,  un spectacle expérimental sans acteur qu'il crée en collaboration avec Philippe Cyr et la compagnie L’homme Allumette ; Straight Jacket Winter, une performance autofictionnelle avec sa conjointe Esther Duquette ; et le Wild West Show de Jean-Marc Dalpé et d'Alexis Martin.

Projet

La bourse associée au Prix Power Corporation du Canada a permis à Gilles d'amorcer le travail autour d'une nouvelle création, L'erreur humaine, qui s'est transformé pour prendre dorénavant le tire L'Éloge à la fuite. Il s’agit d’une pièce de théâtre sans acteur, qui explore le lien que nous entretenons avec les diverses technologies qui nous entourent. Pour son créateur, il s'agit de développer un rapport intimiste entre le public et la représentation théâtrale. Celle-ci prend la forme d'un enchainement de courtes pièces et se déroule à l'intérieur d'une structure fermée, un mini théâtre, ne pouvant accueillir que quelques spectateurs à la fois.

Avancées du projet

Si, lors de ses créations précédentes, Gilles Poulin-Denis s'est beaucoup questionné sur la forme de la pièce écrite, notamment au plan de la structure et de la temporalitéc'est davantage la forme même de la représentation théâtrale qui est questionnée dans L’Éloge à la fuite.

Ce nouveau projet a également été l'occasion pour Gilles d'explorer une nouvelle méthode de création. À ce titre, il mentionnait justement : « Depuis le début de ma pratique, je crée en suivant le même processus : j'élabore une idée, j'écris la pièce, je la retravaille et, par la suite, elle est montée par une équipe. Avec L'Éloge à la fuite, je compte travailler en temps réel avec d'autres artistes afin de développer simultanément et le texte et la représentation physique. C'est pour moi une toute nouvelle façon d'approcher l'écriture. »

En janvier 2013, Gilles a réuni trois collaborateurs, Samuel Roy-Bois, artiste visuel, Jacques Poulin-Denis, électroacousticien, et Philippe Cyr, metteur en scène, afin de travailler le processus d’écriture conjointement avec la création physique de la proposition théâtrale. L’idée à la base du projet étant de  travailler la théâtralité et le fil narratif dans un contexte autre que celui d’une salle de théâtre, c’est dans un appartement de Vancouver que s’est déroulée cette période de travail, à la suite de laquelle Gilles a invité quelques observateurs à venir voir les résultats de cette recherche singulière.

Gilles a poursuivi la recherche lors d'une étape de travail en janvier 2014, avec Philippe Cyr et l'électroacousticien Martin Messier. Cette étape de recherche a permis d'établir les limites que le concept à la base du projet apporterait lors d'une éventuelle production. Gilles a ensuite poursuivi l'écriture en collaboration avec Philippe Cyr, avec qui une complicité artistique s'était établie. En s’appuyant sur les résultats des deux précédentes étapes de travail, ils ont modifié les bases du projet en ramenant le spectacle dans un théâtre et en se concentrant sur la problématique de créer un spectacle sans la participation d'acteurs. Le projet est inspiré des écrits du physicien et philosophe Henri Laborit. Gilles sera en résidence de création au théâtre Aux Écuries avec Philippe Cyr pour L'Éloge de la fuite en avril 2016. Une production du spectacle est prévue pour 2017-2018.