David Baudemont

David Baudemont
David Baudemont

Prix du Centre des Écritures Dramatiques Wallonie-Bruxelles 2014

Géologue de profession, David Baudemont amorce durant l’année 2000 un changement de carrière majeur qui l’amène vers les arts. Dramaturge et auteur de romans pour la jeunesse, il exerce maintenant la profession d’art-thérapeute suite à sa formation au Kutenai Art Therapy Institute, en Colombie-Britannique, en 2007. Par ailleurs, il a écrit plusieurs pièces de théâtre qui ont été portées à la scène en Saskatchewan et ailleurs au Canada : Le Six, en 2000, (coproduction de La Troupe du Jour et du Dancing Sky Theatre, tous deux de Saskatoon), Cinq ans (coproduction de La Troupe du Jour, de L’UniThéâtre, d’Edmonton, et du Centre national des Arts, 2005), Deux frères (La Troupe du Jour, avec la participation du Centre national des Arts, 2007) et Départs (La Troupe du Jour, 2010).

David est aussi en cours d’écriture du texte pour la petite enfance Trois Points de Tryo avec l’appui de La Troupe du Jour et de la pièce De l’origine des espèces, qui a été mise en lecture dans sa version anglaise au Spring Festival du Saskatchewan Playwright Centre en mai 2013. Le développement de ces deux projets a d’ailleurs été appuyé à travers des activités de l’Association des théâtres francophones du Canada, dont la Fondation est le bras philanthropique, soit le Stage en création destinée à la petite enfance, tenu au Festival Petits Bonheurs, à Montréal, en 2013, et le Stage en formation continue offert en partenariat avec le Banff Centre et l’École nationale de théâtre du Canada, en 2011.

Parmi les huit romans pour la jeunesse publiés par David, Les beaux jours a été finaliste au Prix Saint-Exupéry 2004 et Olga a remporté le Prix du livre français 2008 du Saskatchewan Book Awards.

Projet

La résidence d'écriture de David, à Mariemont, en Belgique, du 11 mars au 11 avril 2015, lui a permis de jeter les bases de sa pièce À reculons. Ce projet d’écriture consistait à développer un texte d’une vingtaine de scènes qui seront d’abord jouées dans un sens (scènes 1 à 10), puis reprises dans le sens inverse (scènes 10 à 1). Deux hommes marchent sur la plage. Le premier, psychanalyste, a le regard rivé sur le passé et se méfie du futur; l’autre, ingénieur, se tourne vers l’avenir sans jamais revenir sur le passé. Les deux hommes s’affrontent dans une joute à la fois acide et comique, essayant d’imposer leurs arguments tout en cachant leur propre déroute. La pièce n'est pas seulement un défi au temps, c'est une exploration de ce qui reste quand on y oppose un « contre-temps ».

Avancées du projet

Lors de la deuxième semaine de son séjour, David a bénéficié de la lecture d’une dizaine de scènes de sa pièce. Ce premier aperçu lui a permis de mettre en relief les qualités et les faiblesses du premier jet. Ensuite, lors de la troisième semaine, l’artiste Hassiba Halabi a été contactée par le Centre des écritures dramatiques Wallonie-Bruxelles (CED-WB) afin d’aider à explorer et développer le rôle énigmatique du personnage du passant et de préciser son rôle dans le déroulement général de la pièce. Une deuxième lecture de la pièce a été organisée lors de la quatrième semaine de la résidence d’écriture de David.

La rédaction de la fin de la pièce, qui consiste à un retour accéléré au point de rencontre des deux personnages, a précédée une lecture dirigée qui a eu lieu dans le cadre de la co-op des écrivains de Saskatoon à l’hiver 2015-16.