Marie-Pierre Proulx

Marie-Pierre Proulx
Marie-Pierre Proulx

Prix national d'excellence RBC pour un artiste émergent 2015

Lauréate 2015 du Prix national d’excellence RBC pour un artiste émergent (remis par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada), Marie-Pierre Proulx
est titulaire d’un baccalauréat en lettres françaises et théâtre, ainsi que d’une maîtrise en théorie théâtrale et dramaturgie de l’Université d’Ottawa. Elle collabore à plusieurs projets théâtraux dans la région d’Ottawa, principalement comme scénographe, accessoiriste et auteure. Elle a conçu la scénographie de Cinéma (Théâtre la Catapulte et Théâtre Belvédère), Quelques humains, Porc-Épic et Adieu Beauté (Théâtre Belvédère), Passage et l'HyperTalkshow (Dérives Urbaines), Impressions ! Key of success (Théâtre de l'île) Le gars qui voulait se faire phénix (Théâtre du Trillium), ainsi que les accessoires et les costumes de 20 000 lieues sous les mers (Créations In Vivo). Elle a coécrit Autopsies de biscuits chinois (Théâtre Belvédère et Théâtre du Trillium) et son texte Jack a fait l’objet d’une mise en lecture à l’événement Feuilles Vives, à Ottawa, en 2016.

Projet

Le prix national d’excellence RBC pour un artiste émergent 2015 offert par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada a permis à Marie-Pierre Proulx de développer Mange-moi/Eat-me, un projet d’installation théâtrale abordant les thématiques de la tentation et de la consommation, librement inspiré d’Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll. Durant l’automne et l’hiver 2015, Marie-Pierre a d’abord mené une première étape de recherche et d’exploration autour des thématiques de son projet. Elle a ensuite tenu un laboratoire intensif de création avec les scénographes Marie-Êve Cormier et Sylvain Ward, à Moncton, en février 2016. La construction d’une première version de l’installation a été effectuée en collaboration avec le scénographe et constructeur John Doucet au printemps 2016, à Ottawa. Le projet souhaitait ainsi permettre de rassembler des artistes franco-canadiens d’une même discipline, qui ont très peu souvent la chance de travailler ensemble, notamment des collègues rencontrés par Marie-Pierre dans le cadre du stage en scénographie offert par l’ATFC au Banff Centre en partenariat avec l’École nationale de théâtre du Canada en 2012.

À la suite d’une discussion avec Sylvain Schryburt, directeur du Département de théâtre de l’Université d’Ottawa, l’installation Mange-moi/Eat-me a été présentée aux étudiants, dans les locaux du Département de théâtre, durant l’hiver 2017.  Des pourparlers avait d’ailleurs été entamés avec René Cormier, ancien directeur artistique des Zones théâtrales, afin que le projet Mange-moi/Eat-me puisse être présenté dans le cadre de l’événement en septembre 2017.

La Fondation applaudit le projet d’une artiste qui se prend en main, lance un projet et invite ses pairs à y participer en leur lançant un défi. Les concepteurs travaillent habituellement en solitaire, ce projet de collaboration réunissant des scénographes francophones de partout au pays trouve ici un écho probant avec le mandat de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada. Elle est très heureuse de donner une nouvelle preuve tangible de sa ferme volonté d’appuyer le développement des concepteurs de la francophonie canadienne.