Mishka Lavigne et Éric Perron

Mishka Lavigne
Mishka Lavigne

Prix Création du Ministère de la Culture de l'Ontario 2015

Mishka Lavigne est auteure dramatique et traductrice théâtrale. Elle est membre du CEAD, de PWM, de la PGC et membre du comité anglophone de la Maison Antoine-Vitez de Paris. Mishka aussi est aussi membre fondatrice des Poids Plumes, collectif d’auteurs de Gatineau/Ottawa. Elle est l’auteure de la pièce Cinéma co-produite par le Théâtre la Catapulte et le Théâtre Belvédère en avril 2015. Cinéma est récipiendaire de l’Aide à la création du Centre national du théâtre à Paris. La pièce a récemment été lue à la Villa Gillet de Lyon. Cinéma a été publié ce printemps aux Éditions l’Interligne.

Pour la saison 2015-2016, Mishka était l’artiste en résidence au Théâtre la Catapulte grâce à l’appui du Conseil des arts du Canada. Pendant sa saison de résidence, elle travaillait sur Havre, un nouveau texte pour adultes. Havre a récemment été lu lors du Festival du Jamais Lu de Montréal en mai 2016, puis sera aussi mis en lecture aux Feuilles Vives à Ottawa en septembre et aux Francophonies en Limousin en France. Mishka est aussi l’auteure d’une première pièce en anglais, Albumen, avec laquelle elle a pris part à la Banff Playwrights’ Colony en avril 2016 sous la direction de Brian Quirt. En mars 2017, on pourra aussi voir son monologue Vigile, écrit pour le Théâtre Rouge Écarlate.

Mishka est aussi traductrice pour le théâtre, autant vers le français que vers l’anglais. 

 

Eric PerronÉric Perron a terminé une maîtrise en Pratique de la mise en scène au programme de Conservatoire du Département de Théâtre de l’Université d’Ottawa. Il a réalisé par la suite plusieurs mises en scène, tant des textes de création que des œuvres du répertoire. Son champ d'intérêt ne s'arrête toutefois pas à la mise en scène. Il travaille actuellement à la réécriture de son premier texte de théâtre, Jean-Pierre va à la lune, dont la première version remonte à 2012. Son second texte, Théréza, sur les rives du monde, fut récemment lu publiquement au Centre communautaire Les Riches Claires, de Bruxelles. Ayant développé un intérêt pour le mouvement au théâtre et pour la chorégraphie, il a participé au stage intensif offert par la danseuse et chorégraphe Catherine Tardif au Banff  Center for the Arts, une initiative offerte par l’Association des théâtres francophones du Canada et l’École nationale de théâtre du Canada, en 2013. Il a par la suite dirigé une carte blanche en tant qu’artiste en résidence à la Troupe du Jour, de Saskatoon, une autre des compagnies de l’ATFC. Cette carte blanche avait pour thématique Bouger et sa signification, ses impulsions et ses conséquences

Projet

La bourse associée au Prix Création du Ministère de la Culture de l’Ontario a permis à nos deux lauréats d’entamer un projet commun d’écriture d’un texte de théâtre à partir de l’univers de l’artiste peintre et sculpteur ontarien Stefan Thompson. Pour ce faire, ils se sont inspirés de plusieurs de ses œuvres pour tenir un laboratoire de création accompagné de deux comédiens professionnels. Ce premier travail de laboratoire a porté essentiellement sur la composition de personnages, en lien avec l’univers créé par Thompson. Les deux laboratoires (automne 2015 et printemps 2016) ont permis de voir comment l’œuvre de Thompson pouvait les inspirer en terme de mouvement et de création de personnages. Ces improvisations ont donc mené aux premiers fragments d’écriture.

Par la suite, Mishka Lavigne et Éric Perron ont pu participer à une autre activité de ressourcement professionnel offerte par l’ATFC, cette fois aux Chantiers de création du Carrefour international de Québec, au mois de mai 2016. Ils ont ainsi eu la chance de travailler avec deux comédiens supplémentaires, passant ainsi de deux à quatre comédiens, ce qui a permis d’explorer plusieurs possibilités avec le texte et la trame narrative.

Le projet a pris, depuis juin 2016, le titre de Copeaux. Lors de l’été 2016, Mishka Lavigne a produit deux versions du texte, notamment avec les commentaires dramaturgiques des Poids Plumes (Récipiendaires du Prix Formation du Ministère de la Culture de l’Ontario 2015), collectif d’auteurs d’Ottawa duquel elle est membre fondatrice. Éric a suivi le processus d’écriture et a pu lire les versions en cours d’écriture.

Toujours à l’été 2016, ils ont participé à l’école d’été du Centre des auteurs dramatiques (une autre activité de ressourcement professionnel à laquelle l’ATFC collabore), en se joignant à deux jours d’ateliers avec l’auteur Étienne Lepage et l’artiste multidisciplinaire Frédérick Gravel, puis quatre jours avec le metteur en scène flamand Arne Sierens. Ces ateliers ont permis à Mishka et Éric d’interroger leur travail en en apprenant davantage sur le travail d’autres créateurs qui sont aussi dans un processus de théâtre de mouvement.

Une troisième et une quatrième version du texte ont été élaborées en octobre 2016 pour mener au dernier bloc de laboratoire qui a eu lieu du 25 octobre au 14 novembre (30 heures). Dans celui-ci, Mishka a décidé de confronter la version 4 de Copeaux au travail d’exploration chorégraphique d’Éric. Cette nouvelle phase comprenait la présence d’un concepteur sonore. Lors de ces laboratoires, certains blocs de travail étaient ouverts, ce qui a permis à différents invités (metteurs en scène, auteurs dramatiques, directeurs artistiques) de venir observer leur travail et également de leur faire part de leurs commentaires.

Ils ont également réalisé un chantier d’écriture de six heures avec Paul Lefebvre du CEAD (Centre des auteurs dramatiques, Montréal) en début d’année 2017. 

Copeaux pourrait être produit au cours de la saison 2018-2019.

En plus de s’inspirer d’un autre art, la particularité du projet réside dans la rencontre de deux artistes du théâtre qui collaboreront dès le début du travail, plutôt que par étapes, ou en silo, ce qui est trop souvent la norme dans le métier. La Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada félicite ces deux artistes qui se permettent d’interroger les modes de production de l’art du théâtre.