Joannie Thomas

Joannie Thomas
Joannie Thomas

Prix spécial Suzanne-Cyr 2015

Diplômée du programme d’Art Dramatique de l’Université de Moncton en 2013, Joannie Thomas se définit comme une touche-à-tout des arts de la scène. On a pu la voir comme comédienne au théâtre l’Escaouette dans la pièce Plus Vite La Charrue, en 2012, et dans la coproduction du Théâtre Blanc (Québec), du Théâtre français du CNA (Ottawa) et du théâtre l’Escaouette (Moncton), Visage de feu, à l’automne 2013. Plus récemment, elle participait à une création du Théâtre La Cigogne, Le Loup; l’histoire d’un incompris. Elle est aussi co-fondatrice du Théâtre du Livre Ouvert, compagnie qui travaille actuellement sur le projet Chapitre Un. En mai 2014, elle remportait le Prix Viola Léger de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada et de la Fondation Viola Léger pour son projet d’écriture La Rébellion Confuse. Ce texte a fait l’objet d’une lecture publique au Festival à haute Voix en avril 2015, à Moncton. Quelques mois plus tôt, au Banff Centre, en Alberta, Joannie bénéficiait d’une résidence d’écriture tenue par l’Association des Théâtres Francophones du Canada (ATFC), le Banff Centre et le Centre des auteurs dramatiques. La pièce qu’elle y a écrite, Papillon de nuit, a fait l’objet d’une lecture publique quelques mois plus tard, soit le 17 septembre 2015, au sein des activités des Zones théâtrales. Au printemps 2016, Joannie faisait partie de la délégation de sept artistes franco-canadiens présents à Dramaturgies en Dialogue, un évènement offert par le Centre des auteurs dramatiques (Montréal).

L’admissibilité de Joannie Thomas à recevoir le Prix spécial Suzanne-Cyr après avoir remporté le Prix Viola Léger l’année précédente s’explique par le fait que le Prix spécial Suzanne-Cyr, par son caractère unique, n’obéit pas aux mêmes règles que les autres honneurs remis par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada. Joannie Thomas n’avait pas à se soumettre à la clause qui veut qu’un ou une récipiendaire d’un prix de la Fondation doive attendre un an avant de poser de nouveau sa candidature.

Projet

Le stage à la direction artistique que Joannie Thomas a effectué au Théâtre populaire d’Acadie a essentiellement été concentré autour du volet création jeunesse de la compagnie. Elle avait comme mandat de concevoir une forme théâtrale tenant compte des contraintes du réseau scolaire, surtout les contraintes techniques. Pour ce faire, elle a d'abord consulté des intervenants de ce milieu. Elle proposa ensuite une forme innovatrice dans laquelle les jeunes participeront en tant que spectateurs actifs plutôt que passifs. Une ébauche de texte et de mise en espace a été créée avec la participation d’autres artistes professionnels. 

Sur un autre plan, Joannie a assisté à certains spectacles au nom de la compagnie et a effectué des comptes rendus à leur sujet auprès de la direction du TPA. Elle a également participé  à un comité de réflexion de la compagnie au sujet de son rapprochement avec le milieu scolaire. Enfin, Joannie a eu encontres privilégiées avec Maurice Arsenault au sujet de la direction (artistique et générale) d’une compagnie de théâtre. 

À l’heure où de grands défis concernant la présence du théâtre professionnel destiné au jeune public se posent dans les écoles d’Acadie, la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada est tout à fait heureuse d’appuyer ce projet. Elle est confiante que son soutien participera à apporter des solutions qui, à terme, permettront de résoudre la problématique.