Dillon Orr

Prix Formation de l’Ontario

 

Dillon OrrOriginaire du sud-ouest de l'Ontario, Dillon Orr est un créateur de théâtre qui vit maintenant dans la région d’Ottawa, et qui se concentre principalement sur la mise en scène. Depuis ses études au Département de théâtre de l'Université d'Ottawa, Dillon a travaillé avec de nombreuses compagnies dans la région de la Capitale nationale, y compris le Théâtre Tremplin (Hamlet), La Bibitte poétique (Corps à corps), le Théâtre la Barouette (Pied de nez) et le Théâtre de l'Île (Regard sur Cocteau). Il travaille présentement pour le Théâtre la Catapulte en tant qu’auteur et metteur en scène sur une nouvelle création pour le jeune public, Ceci n’est pas une lettre d’Adieu… Prochainement, il participera à la création des spectacles Le gars qui voulait se faire phénix (Bibitte Poétique et Théâtre du Trillium) et de Toutou (Vox Théâtre). Fortement intéressé par le développement et la production de nouvelles dramaturgies, il travaille avec Théâtre Action en tant que conseiller dramaturgique et formateur pour le secteur de l'éducation, ainsi que pour le Festival Théâtre Action en milieu scolaire. Dillon est également le directeur artistique du Théâtre Tremplin, une troupe communautaire d'Ottawa.

Projet

La bourse accompagnant le Prix Formation de l’Ontario a permis à Dillon Orr d’effectuer un stage à la direction artistique sous le mentorat de Joël Beddows, qui a été nommé à la tête du Théâtre français de Toronto en juillet 2016. 

À l’occasion de cette expérience de mentorat au sein de la plus vieille compagnie de théâtre en Ontario français, le nouveau directeur des lieux a proposé à Dillon de toucher à diverses avenues propres au travail d’une direction artistique. Il a tout d’abord plongé dans le développement dramaturgique de textes que la compagnie produira éventuellement. Plus concrètement, il a aidé à la lecture et aux commentaires sur certains textes reçus et complété deux stages d’observation, l’un avec Claude Poissant pendant la mise en scène des Cinq visages d’Évelyne Frost, et l’autre avec Joël Beddows sur la production Dom Juan de Molière. Dillon a également signé une mise en lecture dans le cadre d’une nouvelle série qui sera lancée l’année prochaine autour de laboratoires publics de textes en développement. Il s'est aussi penché sur la programmation de textes de répertoire que le TfT pourrait éventuellement inclure dans ses saisons à venir. Dillon a été, par ailleurs, invité à accompagner Joël Beddows et à participer à de nombreuses réunions, tant à l’interne qu’à l’externe.

La Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada est ravie de permettre à Dillon Orr de profiter d’un mentorat auprès d’un artiste chevronné, lequel a grandement inspiré sa démarche artistique, notamment alors qu’il était son étudiant au département de théâtre de l’Université d’Ottawa.