Philippe Landry

Prix Création de l’Ontario


Dillon OrrComédien professionnel, musicien et concepteur sonore à ses heures, Philippe est un dramaturge franco-ontarien de la relève.  Son premier texte, Retour à Prypiat, produit par le Théâtre de Dehors, à Ottawa, dans le cadre du Festival Fringe 2011, a été mis en nomination dans la catégorie Création de l’année aux 5Prix Rideau Awards, la cérémonie de remise des prix du théâtre dans la Capitale fédérale. Ce texte a aussi été présenté dans le cadre de l’évènement les Feuilles vives : paysages de la dramaturgie franco-ontarienne, produit par Théâtre Action. Philippe a également co-écrit Les Z’aventures de Zozote (Théâtre de Dehors), un spectacle qui a, entre autres, remporté le prix Coup de Foudre Salut!, à Contact Ontarois et qui a été présenté dans plus de 70 écoles primaires et centres communautaires en Ontario français par la suite.

Philippe a aussi participé à la création d’Ik Onkar, produite par le Théâtre la Catapulte, récompensée comme Production de l’année et Création de l’année aux 7e Prix Rideau Awards. Ik Onkar fait actuellement l’objet d’une tournée nationale. Sa courte pièce, l’Orange, a été produite dans le cadre des laboratoires d’été 2013 de la compagnie Theatre 4.669. Philippe a également participé au projet Canada 300, produit par le Watermark Theatre de l’Île-du-Prince-Édouard. En 2015, cette aventure bilingue a sillonné le Canada. Neuf courtes pièces, écrites par autant d’auteurs de partout au pays, ont été jouées dans toutes les capitales provinciales et territoriales du Canada. Cette production démontrait ce que pourrait devenir le Canada à son 300e anniversaire, en 2167. La courte pièce de Philippe, Nibì, faisait partie de cette production.

Son projet le plus récent, On verra, a été présenté dans le cadre d’une Carte Blanche à l’Espace Renée-Provost du Théâtre de l’Île, à Gatineau, en avril 2014. Cette même pièce a été produite par le Théâtre du Trillium et présentée à la Nouvelle Scène, à Ottawa, du 8 au 12 mars 2016. Il est auteur associé au Théâtre du Trillium depuis la saison 2014-2015, et ce, pour cinq années.

Projet

L’objectif du projet proposé par Philippe à la Fondation est de développer l’œuvre complète de Nibì, débutée dans le contexte de la création de Canada 300. Une fois une première version longue du texte terminée, une mise en lecture a été par le Théâtre de Dehors. Suite à cette mise en lecture publique, une discussion avec les spectateurs a été tenue et va ensuite servir de tremplin en vue de la finalisation du texte. Dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération qui ont lieu à Ottawa en 2017, les thématiques du texte sont toujours pertinentes, d’où le désir de Philippe de développer Nibì en une œuvre de plus longue haleine.

L’action met en opposition un représentant de l’état et une personne autochtone qui ne parle ni anglais ni français. Dans ce temps futur, Philippe Landry propose que certaines bandes des premières nations aient pris la décision de se sevrer des exigences du gouvernement canadien afin de protéger leur culture et leur langue. Elles sont retournées à leur tradition et à leur façon de vivre ancestrale. Ces groupes seraient des « sans-papiers ». Le texte aborde des thèmes sensibles, soit le statut des premières nations et l’importance de la préservation de nos ressources naturelles, plus particulièrement l’eau.