Communiqué en format PDF
Télécharger Communiqué en format PDF 136 Ko 

Communiqués

Le tout premier Prix Banque Nationale est décerné à Marie-Êve Amélie Cormier !


Marie-Êve Amélie Cormier. Crédit photo : Stephen R ConradFruit d’un tout nouveau partenariat entre Banque Nationale Groupe financier et la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada, le Prix Banque Nationale permet à un.e jeune artiste de l’Acadie de se consacrer à un projet de formation. C’est avec beaucoup de fierté que Magalie Célestin, Banquier personnel, Banque Nationale Groupe financier a remis à Marie-Êve Amélie Cormier, jeune scénographe de l’Acadie, la toute première bourse de 5 000 $ qui est associée à ce prix au cours d’une chaleureuse réception tenue à La Nouvelle Scène dans le cadre des Zones Théâtrales et en présence de nombreuses personnalités du milieu théâtral rassemblées pour l’occasion.

Diplômée en théâtre ainsi qu’en art visuel de l’Université de Moncton, Marie-Êve porte plusieurs chapeaux, dont celui de scénographe, actrice, conceptrice de costumes, d’accessoires, de marionnettes et de maquillages. Elle collabore depuis déjà plusieurs années avec Satellite théâtre, le Théâtre populaire d’Acadie, le collectif Moncton-Sable et, plus récemment, avec le Théâtre Alacenne. Certifiée en développement communautaire et international de PUCRS (Brésil), Marie-Êve s’est, de plus, investie dans plusieurs projets bénévoles à caractère social et culturel. Elle prend le rôle de représentante étudiante lors de la convention de la commission canadienne pour l’UNESCO à Halifax et celui de déléguée du Nouveau-Brunswick au Canadian Youth Art Network (CYAN) à Toronto. On pourra prochainement voir son travail scénographique dans Aurel aux quatre vents, une oeuvre collective présentée par le Théâtre populaire d’Acadie.

Cet appui de Banque Nationale Groupe financier donnera l’occasion à Marie-Êve Amélie de se rendre effectuer un stage à Paris, à la prestigieuse École Jacques-Lecoq. Intéressée, non seulement par l’aspect visuel des arts de la scène, mais aussi par les arts du mouvement, elle pourra y parfaire ses techniques, en plus de multiplier ses horizons en tant qu’artiste. Le LEM (Laboratoire d’étude du mouvement) est dédié à une recherche dynamique de l'espace et du rythme au service de la scénographie. Il s’agit d’un laboratoire créé par Lecoq en 1977, qui cherche à explorer les liens entre la scénographie, la scène et les éléments visuels. Une étude du mouvement des éléments scéniques est effectuée en profondeur suivant les leçons du maître Lecoq et du sculpteur italien Amleto Sartori, aujourd’hui tous deux décédés. Les cours prennent place d’octobre à juin et s’étendent sur un trimestre.

Ce projet est tout à fait porteur quant au développement d’une relève scénographique en Acadie, laquelle se fait présentement plutôt rare. Marie-Êve Amélie Cormier fait déjà preuve d’une démarche artistique cohérente et stimulante. En plus de rassembler ses diverses passions, elle affirme d’ailleurs que sa présence au LEM lui sera « grandement bénéfique pour solidifier et mieux comprendre ma démarche artistique, tout en articulant mes idées en vue du développement de projets futurs ».


- 30-

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]

Pour joindre la Fondation et l’ATFC :
Céline Paquet, Responsable de l’administration et des communications, ATFC
Tél. : (613) 562-2233 ou 1 866 821-2233
Courriel : cpaquet@atfc.ca
Pour joindre les récipiendaires des Prix d’excellence 2011 :
Christine Langlois, Responsable des relations de presse
Cellulaire : (613) 620-0332
Courriel : clang046@gmail.com

Voir la fiche de Marie-Êve Amélie Cormier

« Retour | Archives