Communiqué en format PDF
Télécharger Communiqué en format PDF 168 Ko 

Communiqués

Jean-Daniel Lafond devient le nouveau président de la Fondation !


Jean-Daniel LafondLa Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada profitait de la neuvième remise annuelle de ses Prix d’excellence, qui s’est tenue à la Quatrième salle du Centre national des Arts, à Ottawa, le 10 septembre dernier, pour dévoiler l’identité de son nouveau président. Elle se réjouit que le cinéaste, essayiste, homme de théâtre, et philosophe bien connu, Jean-Daniel Lafond, ait accepté son invitation de succéder à Jacqueline Pelletier, qui a décidé de s’accorder un repos bien mérité après un peu plus de cinq années passées à la présidence.

Jean-Daniel Lafond, cinéaste prolifique, auteur et philosophe, est aussi cofondateur et coprésident de la Fondation Michaëlle Jean (FMJF) qui constitue le legs de son épouse la très honorable Michaëlle Jean, 27ème gouverneur général et commandant en chef du Canada. Sa conviction que les arts et la culture sont des « armes de construction massive » est au cœur de l’engagement de la Fondation Michaëlle Jean auprès des jeunes issus de milieux défavorisés.

Jean-Daniel Lafond est né en France à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Après des études universitaires en lettres, en philosophie et en sciences de l’éducation, il enseigne la philosophie de 1966 à 1971. En 1972, il est nommé Chargé de recherches à l’Institut national de la recherche pédagogique (INRDP) à Paris et à Poitiers. De 1972 à 1979, ses travaux portent sur la communication, la pédagogie de l’audiovisuel, la sémiotique de l’image et la fonction sociale du cinéma.

De 1974 à 1979, il partage son temps et son travail entre la France et le Canada, où il est professeur et chercheur-invité en Sciences de l’Éducation, à l’Université de Montréal. De 1983 à 2008, il est auteur et réalisateur de 14 longs métrages à l’Office National du Film et dans la production privée. Plusieurs de ses films sont primés au Canada et à l’étranger. Parallèlement, il a produit une œuvre radiophonique et théâtrale (en France et au Canada), et publié plusieurs livres.

La carrière de Jean-Daniel Lafond lui a valu plusieurs distinctions, dont deux prix Gémeaux (meilleure réalisation, meilleur film) et de nombreuses nominations, le prix Lumières (pour l’ensemble de son travail) de l’Association québécoise des réalisateurs et réalisatrices, le prix TV5 du meilleur documentaire de langue française et le prix festival Hot Docs de Toronto pour le meilleur film politique. Jean-Daniel Lafond est Compagnon de l’Ordre du Canada (CC) ; il a été élu membre de l’Académie royale des arts du Canada (RCA) en 2009, et nommé Chevalier des arts et des lettres par le gouvernement français en 2013.

Dès 2005, quand son épouse est devenue gouverneure générale et commandante en chef du Canada, il a mis sa passion et ses idées au service de l’institution et de la population canadienne. Il a alors lancé « Le Point des arts », une série de forums offrant l’occasion exceptionnelle de rassembler des lauréats, des artistes, des universitaires, des gestionnaires et des membres du public pour discuter des défis auxquels fait face la culture dans notre société. Une cinquantaine de forums du Point des arts ont eu lieu partout au Canada, en Europe, au Brésil et en Afrique. Jean-Daniel Lafond a également créé le site Web novateur « À l’écoute des citoyens », où les citoyens du Canada et du monde entier ont participé à un large dialogue, très constructif, sur la place et le pouvoir des arts dans la société et dans la vie démocratique. Dans le droit fil de ses actions, la faculté des arts et des sciences de l’Université Carleton le nomme Chercheur principal (Senior Scholar) en 2011. Il crée alors, avec le doyen John Osborne, le Forum national Le Pouvoir des arts en partenariat avec la Fondation Michaëlle Jean. Le premier Forum se tiendra à Ottawa du 27 au 29 septembre 2013.

Il prépare actuellement un nouveau film et vient de terminer un livre. Les deux sortiront en 2014.

Par ailleurs, la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada souhaite témoigner avec beaucoup de chaleur de sa profonde reconnaissance à Jacqueline Pelletier, qui a occupé le siège de sa présidence depuis l’automne 2007. Si la Fondation regrette que  Madame Pelletier quitte ce siège, elle se réjouit néanmoins de sa décision d’occuper le poste de Présidente sortante pendant encore un certain temps.

Durant les années où Jacqueline Pelletier en a assuré la présidence, la Fondation a grandement augmenté le nombre de ses partenaires du domaine privé. Par ricochet, elle a sensiblement accru le nombre de bourses – et les montants qui y sont associés – qu’elle remet directement à des artistes du théâtre de la francophonie canadienne pour les encourager à s’enraciner dans ce milieu qui leur appartient. Au cours des dernières années, la Fondation a pu ainsi créer un prix d’envergure nationale (le Prix national d’excellence RBC pour un artiste émergent), deux nouveaux prix en Acadie (le Prix Viola-Léger et le Prix spécial Suzanne-Cyr) et développer un partenariat extrêmement stimulant avec la Banque Nationale. Ce partenariat permet ainsi la reconduction d’un prix en Acadie, en plus d’accroître sensiblement le montant de la bourse associée au Prix Marcus-Banque Nationale, en lui insufflant, d’autre part, une perspective de filiation. C’est également pendant la présidence de Jacqueline Pelletier que la Fondation a créé le nouveau prix du Centre des écritures dramatiques Wallonie-Bruxelles et qu’elle a développé les initiatives les Amis de la Fondation (grâce à l’appui de l’honorable Michel Bastarache), ainsi que le Club des complices. En tout et partout, c’est près de 50 000 $ de plus dont bénéficie annuellement le milieu franco-canadien, comparativement à il y a six ans à peine. Mentionnons également que Jacqueline Pelletier a tenu à animer personnellement l’ensemble des remises annuelles des prix d’excellence de la Fondation depuis 2007, un défi qu’elle a relevé avec brio. Les membres du Conseil d’administration, les employés du bureau et, surtout, les lauréats de la Fondation au cours des six dernières années, unissent leurs voix pour lui témoigner un MERCI bien senti ! La Fondation souhaite également remercier Marcia Babineau, présidente de l’ATFC, qui a assuré l’intérim à la présidence de la Fondation depuis janvier 2013.

Créée en 1998 par l’Association des théâtres francophones du Canada (ATFC) la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada a pour mission d’appuyer le développement du milieu théâtral francophone en situation minoritaire et d’encourager son excellence. Elle y parvient en soutenant annuellement des projets de création et de formation initiés par des artistes professionnels émergents, avec pour objectif de participer à l'essor de leur carrière. De même, à tous les deux ans, elle honore la contribution majeure d'un/e artiste établi/e. La Fondation travaille de très près avec l’Association des théâtres francophones du Canada (ATFC), un organisme national de service aux arts regroupant quatorze compagnies de théâtre franco-canadiennes situées dans six provinces (le Nouveau-Brunswick, l’Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique) et dont elle est le bras philanthropique. 


- 30-

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]

Pour joindre la Fondation et l’ATFC :
Céline Paquet, Responsable de l’administration et des communications, ATFC
Tél. : (613) 562-2233 ou 1 866 821-2233
Courriel : cpaquet@atfc.ca

« Retour | Archives