Communiqué en format PDF
Télécharger Communiqué en format PDF 201 Ko 

Communiqués

Le Prix Viola Léger 2013 est attribué à Anika Lirette !


Anika LiretteLe Prix Viola Léger de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada, d’une valeur de 5 000 $, a été attribué, le 10 septembre dernier, à la comédienne et  codirectrice du Théâtre Alacenne, Anika Lirette. C’est la grande comédienne acadienne, Viola Léger elle-même, qui le lui a remis au cours d’une réception qui s’est tenue à la Quatrième Salle du Centre national des Arts, à Ottawa.

Finissante du département d'art dramatique de l'Université de Moncton en 2003, Anika Lirette est comédienne, directrice artistique, animatrice, réalisatrice et une passionnée des voyages. Depuis dix ans, elle codirige le Théâtre Alacenne, en Acadie. On la retrouvera, par ailleurs, sur les planches du théâtre l'Escaouette au cours de l’hiver prochain, dans une coproduction avec le Théâtre du Double signe (Sherbrooke), Naufrages. Par ailleurs, depuis les trois dernières années, elle joue Lili dans la pièce pour adolescents Je..adieu, une coproduction du théâtre l'Escaouette et du Théâtre de Quartier (Montréal).

La bourse associée au Prix Viola Léger lui permettra de se consacrer à la deuxième création pour la petite enfance du Théâtre Alacenne, La butte. Il s’agit d’une adaptation du roman de Diane Carmel Léger, La Butte à Pétards. Ce qui intéresse la compagnie dans ce roman, c’est l’univers de la forêt, les liens avec la spiritualité  mi’kmaq et le cheminement d’adaptation que vivent les deux personnages principaux. L'histoire est basée sur la déportation acadienne. Anika déclarait d’ailleurs : « L'histoire acadienne est une question de résilience, de survie, d'adaptation et de relation auprès de la terre mère. Pour les nouvelles générations, les changements climatiques vont demander aussi une nouvelle adaptation au paysage. C'est une réalité qui peut venir plus rapidement que l'on pense! La thématique de cette nouvelle création c'est le mot adaptation.»

Le Théâtre Alacenne effectuera tout d’abord une résidence de création au Mermaid Theatre, basé à Windsor, en Nouvelle- Écosse. Le Mermaid Theatre se spécialise en théâtre pour la jeunesse, adaptant des livres pour enfants et explorant l’univers de la marionnette. Dans le cadre de cette résidence de création, il offrira ses espaces, un mentorat adapté aux besoins du Théâtre Alacenne, de même que son expertise dans l’exploration, la fabrication, et la manipulation de marionnettes.

Par la suite, la bourse associée au Prix Viola Léger permettra à Anika de continuer son travail de développement d’un réseau pour la petite enfance dans les provinces de l'Atlantique. C’est à l’occasion de deux stages à la direction artistique qu’elle a suivis au Théâtre la Seizième, de Vancouver, puis au Théâtre de Quartier, à Montréal, qu’Anika a découvert sa passion pour la petite enfance. «Le théâtre la Seizième parcourt des distances remarquables pour rejoindre son réseau jeunesse dans l’Ouest du pays et je me suis dit : pourquoi ne jouons-nous pas à l'île du Prince Édouard, en Nouvelle-Écosse ou à Terre-Neuve? Ce sont les mêmes distances que parcourt la Seizième!...En assistant aux représentations de Glouglou, du Théâtre de Quartier, j'ai compris que créer pour cet la petite enfance demande une autre application du savoir-faire théâtral. Apporter le théâtre pour la petite enfance en Acadie, c'est aussi appuyer la lutte contre l'assimilation, créer une rencontre dans la communauté. C'est entre 2 et 4 ans que la personnalité se façonne, il faut ouvrir les horizons du spectateur enfant ! Amenons du théâtre en français dans nos communautés isolées afin d’appuyer le développement de notre langue, de notre identité, des arts et de la culture! »

Anika faisait d’ailleurs partie de la délégation de trois artistes franco-canadiens qui se sont rendus, à l’invitation de l’ATFC, au Festival Petits bonheurs, à Montréal, en mai 2013, afin de développer leurs connaissances sur la création destinée à la petite enfance.

Il s’agit du deuxième prix de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada remporté par Anika Lirette. En 2007, elle se voyait attribuer le Prix Bernard-Cyr pour le développement du premier projet pour la petite enfance du Théâtre Alacenne, Banane Fête, un spectacle pour les 3 à 5 ans. On peut donc dire qu’elle a de la suite dans les idées, notre Anika. « Pour développer quelque chose de nouveau, ça prend du temps et de la persévérance. Grâce à la première bourse, j’ai eu le temps de développer le réseau dans ma province. Nous avons déblayé le terrain, mais il reste encore beaucoup à faire ! »


- 30-

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]

Pour joindre la Fondation et l’ATFC :
Céline Paquet, Responsable de l’administration et des communications, ATFC
Tél. : (613) 562-2233 ou 1 866 821-2233
Courriel : cpaquet@atfc.ca

Pour joindre les récipiendaires des Prix d’excellence 2013 :
Christine Langlois, Responsable des relations de presse
Cellulaire : (613) 620-0332
Courriel : clang046@gmail.com

Voir la fiche d'Anika Lirette

« Retour | Archives