Communiqué en format PDF
Télécharger Communiqué en format PDF 180 Ko 

Communiqués

Mélanie Léger se mérite le Prix spécial Suzanne-Cyr !


Mélanie LégerÀ l’occasion d’une réception qui s’est tenue à la Quatrième Salle du Centre national des Arts, à Ottawa, le 10 septembre dernier, la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada a annoncé que Mélanie Léger se méritait le Prix spécial Suzanne-Cyr.

Nommé en l’honneur de la Fondatrice de la Congrégation Notre-Dame du Sacré-Cœur, de Dieppe au Nouveau-Brunswick, ce prix spécial permet à un/e jeune artiste acadien/ne de suivre un stage à l’intérieur même d’une des deux compagnies de l’Association des théâtres francophones du Canada situées en Acadie. Au cours de la saison 2013-2014, le stage se déroulera au Théâtre populaire d’Acadie, à Caraquet. C’est Maurice Arsenault, directeur artistique de la compagnie, qui a présenté le prix à Mélanie Léger.

Native de Shédiac au Nouveau-Brunswick, Mélanie est diplômée du Département d’art dramatique de l’Université de Moncton. Comédienne, animatrice, recherchiste, scénariste, elle est aussi l’auteure d’une dizaine de pièces de théâtre dont Roger, Roger, Vie d’cheval et Je…Adieu, publié aux Éditions Prise de Parole (Sudbury). En 2006, elle remportait son premier prix de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada. Nommé, à l’époque, le Prix Bernard Cyr, celui-ci lui donnait l’occasion d’écrire son texte Floconville à cinq heures du matin et d’effectuer la mise en scène de la production. On a pu la voir sur les planches dans différentes productions du Théâtre populaire d’Acadie, du théâtre l’Escaouette, du Théâtre Alacenne et d’autres. En 2011, elle fait la mise en scène de son texte Banane fête visant la petite enfance. Elle termine actuellement une maîtrise en théâtre à l’Université du Québec à Montréal, où elle s’intéresse à la dramaturgie uruguayenne et à la manière dont on devient auteur dramatique. Passionnée de voyage et de tango elle a effectué plusieurs séjours en Amérique latine, notamment pour animer des ateliers d’écriture au Guatemala et en Guyane française. Après avoir réalisé Drôle de chapeau! (2007) un court-métrage fiction, elle termine cette année un court-métrage documentaire Emma fait son cinéma produit par l’ONF. En plus de ses chantiers de création personnels, Mélanie travaille comme scénariste-pigiste pour les Productions Bellefeuilles. Finalement, elle codirige le Théâtre Alacenne, compagnie de création installée à Moncton, au Nouveau-Brunswick. En août 2013, la compagnie a débuté une nouvelle création, dont le titre de travail est La butte.

Le stage qu’effectuera Mélanie Léger au Théâtre populaire d’Acadie sera essentiellement concentré autour du repérage de textes pouvant faire l’objet de traductions et de productions au TPA. Elle œuvrera également au repérage et à l’analyse de spectacles pour le volet Accueil de spectacles de la compagnie. Mélanie Léger se familiarisera, par ailleurs, avec la dramaturgie des auteurs anglophones des provinces atlantiques, et elle échangera avec le directeur artistique et général du TPA, Maurice Arsenault, au sujet de textes qu’elle aura sélectionnés et de la résonance que ceux-ci pourraient avoir en Acadie. Enfin, Mélanie aura des rencontres privilégiées avec Maurice Arsenault au sujet de la traduction ainsi que de la direction artistique et générale d’une compagnie de théâtre.


- 30-

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]

Pour joindre la Fondation et l’ATFC :
Céline Paquet, Responsable de l’administration et des communications, ATFC
Tél. : (613) 562-2233 ou 1 866 821-2233
Courriel : cpaquet@atfc.ca

Pour joindre les récipiendaires des Prix d’excellence 2013 :
Christine Langlois, Responsable des relations de presse
Cellulaire : (613) 620-0332
Courriel : clang046@gmail.com

Voir la fiche de Mélanie Léger

« Retour | Archives