Communiqués

Ludger Beaulieu, de Moncton, remporte le
Prix national d’excellence RBC pour un artiste émergent 2014 !


Ludger Beaulieu

Créé en 2010, le Prix national d’excellence RBC pour un artiste émergent est remis pour la première fois en Acadie, après avoir été accordé dans l’Ouest du pays les trois premières années et en Ontario l'an dernier. C’est le jeune acteur et metteur en scène Ludger Beaulieu, de la région de Moncton, qui se distingue cette année au plan national.

Décerné à la candidature s’étant démarquée parmi toutes celles reçues par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada dans le cadre de ses Prix d’excellence 2014, ce prix est rendu possible grâce à la générosité de la Fondation RBC. La bourse de 8 000 $ qui accompagne ce prix majeur a été remise à Ludger Beaulieu par M. André Labbé, Vice-président, Québec-Mauricie RBC Banque Royale, au cours d’une réception qui s’est tenue le 1er juin durant le Carrefour international de théâtre, qui se déroule en ce moment à Québec.

La bourse liée au Prix national d’excellence RBC pour un artiste émergent permettra à Ludger Beaulieu, cofondateur du Théâtre la Cigogne, de Moncton, d'assurer la production et la mise en scène du projet Icare, un texte de Matthieu Girard.

Finissant de la promotion 2012 du Département d'art dramatique de l'Université de Moncton, le lauréat affiche une surprenante feuille de route pour un artiste de son âge. En 2012, son spectacle de finissant Cul-de-sac, une pièce à un seul acteur, écrite par Daniel MacIvor, est repris à l'occasion d'une tournée de neuf représentations organisée par le théâtre l'Escaouette et le Théâtre Populaire d'Acadie. Cofondateur du Théâtre la Cigogne, Ludger assure avec cette compagnie la mise en scène de Paul et la Mer (2013), un texte de Mathieu Héroux, en plus d'y jouer le rôle de Paul. Il est de la distribution de la pièce Bump : la secousse de Springhill, une œuvre de Rick Merrill présentée elle aussi en tournée (Théâtre Populaire d'Acadie, 2014). Ludger remplit le rôle d'animateur au Pays de la Sagouine en 2011 et 2012, ainsi qu'au Festival de Théâtre Jeunesse en Acadie en 2012 et 2013. Finalement, sa compagnie, le Théâtre la Cigogne, mène en janvier 2014, avec l'appui du théâtre l'Escaouette, un laboratoire de création autour du projet Icare, un texte de Matthieu Girard, dont il fait la mise en scène.

Ludger Beaulieu reçoit le Prix national d’excellence RBC pour un artiste émergent afin de lui permettre d'amener le projet Icare à la production. Cet honneur permet aussi à la Fondation pour l'avancement du théâtre francophone au Canada de reconnaître l'importance de voir de jeunes artistes franco-canadiens, comme ceux du Théâtre la Cigogne, créer leur propre structure de production.

Le projet Icare sera un spectacle hybride, à la frontière du théâtre et de musique, inspiré de la poésie et des œuvres visuelles d’Herménégilde Chiasson. Le texte, signé Matthieu Girard, est plus particulièrement inspiré du poème Icare, de Chiasson, tiré de son recueil Prophéties. Ce spectacle traitera de l'exode et de la honte, deux thèmes très actuels en Acadie. Pour représenter le paysage hivernal dans lequel se déroule l'action, le jeune metteur en scène fait le pari d'utiliser une imposante scénographie contrastant avec le réalisme du sujet et du jeu. Les comédiennes Isabelle Bartkowiak et Bianca Richard, cofondatrices du Théâtre la Cigogne et finissantes du Département d'art dramatique de l'Université de Moncton, évolueront donc dans un décor composé d'immenses panneaux blancs qui serviront de toile de fond à la projection de textes, ainsi qu'à des dessins qu'elles feront en direct en s'inspirant de la signature visuelle d'Herménégilde Chiasson. Leur performance sera accompagnée par l'environnement sonore du musicien et bruiteur Joey Robin Haché. La mise en scène du projet Icare sera construite autour de la tension entre un jeu intime et personnel qui s'inscrit à l'intérieur d'un univers scénique énorme et exubérant.

Ludger Beaulieu devient le premier artiste à remporter, la même année, deux Prix d’excellence de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada. Le Prix spécial Suzanne-Cyr lui est aussi attribué, ce qui lui permettra d’effectuer un stage à la direction artistique du théâtre l’Escaouette, de Moncton, au cours de la saison 2014-2015.

Créée en 1998, la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada a pour mission d’appuyer le développement du milieu théâtral francophone en situation minoritaire et d’encourager son excellence. Elle y parvient en soutenant annuellement des projets de création et de formation initiés par des artistes professionnels émergents, avec pour objectif l'essor de leur carrière et leur enracinement au sein d'un milieu qui leur appartient. Le 1er juin 2014, elle procédait à la dixième remise de ses Prix d’excellence. Pour en savoir davantage : http://fondationtheatrefrancophone.ca/


- 30-

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]
Télécharger le communiqué en formet pdf
Télécharger Télécharger le communiqué en formet pdfTélécharger 

Pour joindre la Fondation et l’ATFC :
Céline Paquet, Responsable de l’administration et des communications, ATFC
Tél. : (613) 562-2233 ou 1 866 821-2233
Courriel : cpaquet@atfc.ca

Pour joindre les récipiendaires des Prix d’excellence 2014 :
Marie-Élisabeth Brunet, Responsable des relations de presse
Téléphone : (613) 749-0546
Courriel : mebrunet.01@gmail.com

« Retour | Archives